AMÉLIOREZ VOS FINANCES
 
Vous êtes ici: Simulations et Calculs Financiers > Hypothèque et crédit immobilier > Intro pour "Rénover une maison pour revendre; calculez votre profit net"

Intro pour "Rénover une maison pour revendre; calculez votre profit net"

 

Essayez le calculateur Rénover une maison pour revendre; calculez votre profit net >

 

Acheter, rénover et revendre une résidence; est-ce un bon investissement ?

Rénover une maison pour revendre; calculez votre profit net Rénover en vue de faire un bénéfice, aussi connu sous le terme anglais « house flipping », consiste à acheter une résidence, la rénover et la revendre plus cher afin d'encaisser un profit. C'est une activité qui a connu une grande couverture médiatique dernièrement, où on exposait les transactions réussies à coup de mathématique abrégée. Par contre, c'est une activité qui est risquée et qui peut s'avérer exigeante en temps et énergie, sans nécessairement rapporter gros. Il est important à cet effet de bien calculer son rendement potentiel avant de s'engager dans un tel projet.

En plus de calculer sa rentabilité nette, on doit toujours prendre conscience du coût d'opportunité. Un rendement tout juste équivalent au marché boursier démontre que le projet ne vaut pas nécessairement la peine. Placer votre argent dans le marché boursier nécessite beaucoup moins d'effort et vous libère en temps pour travailler à l'obtention d'autres revenus. Afin d'éviter de dépenser temps et argent dans des projets à faible rendement, vous devez prendre connaissance de tous les coûts qui s'y rattachent.

Investissement et dépenses d'un projet de rénovations

Rénover pour encaisser un profit suit le principe de base du système de marché qui consiste à acheter un bien, injecter une plus-value et le revendre plus cher que son coût total. Par contre, une propriété n'est pas très liquide, le projet implique une absence d'entrée d'argent jusqu'à sa vente et son achat nécessite de gros investissements.

Le premier déboursement est la mise de fonds sur la balance hypothécaire. Les banques vont rarement financer 100% de l'achat résidentiel, mais plutôt entre 80% et 95% de sa valeur, ce qui implique un premier versement d'au moins cinq chiffres. Il existe également les dépenses de notaire, d'inspection et de taxes de transfert (mutation ou bienvenue) qui s'ajoutent lors de l'acquisition de la propriété.

C'est seulement après avoir couvert ces coûts initiaux que s'amorcent les dépenses au cœur du projet : les rénovations. Il existe deux types de dépenses sur une propriété résidentielle : les dépenses en amélioration des immobilisations et les dépenses en réparation.

Les dépenses en amélioration des immobilisations sont des dépenses qui augmentent la durabilité de l'actif immobilier et qui ajoute à sa valeur. Par exemple : un nouveau toit, l'installation d'un système de climatisation ou un plancher neuf. Elles sont tous déductibles d'impôt sur gain en capital.

Les dépenses en réparations pour leur part ont pour objectif de conserver en bonne condition ce qui est déjà installé. Elles ne font que maintenir l'actif en bon état et ont peu d'impact sur sa valeur et sa durabilité. On a qu'à penser à la repeinture des murs, le nettoyage des fenêtres ou aux réparations sur le système de plomberie.

En plus de ces dépenses, à l'achat de la résidence en question, vous allez devoir débuter vos paiements hypothécaires mensuels. Une bonne partie de ces dépenses au départ iront dans la portion d'intérêt; qui ne sera pas recouvert lors de la revente, contrairement au paiement en capital. À ceci s'ajoute les autres dépenses mensuelles, telle l'électricité, les assurances, l'énergie, les taxes foncières (municipales et scolaires), etc. également non recouvrable lors de la revente.

Il est important de noter que si vous possédez une compagnie, vous pouvez passer toutes les dépenses courantes (réparation, dépenses mensuelles, intérêts) au nom de la compagnie et ainsi les déduire des impôts sur revenus. À ce moment vous bénéficierez d'une réduction d'impôt, ce qui peut s'avérer non négligeable.

Finalement, la vente de la propriété ne s'exécute pas sans coût; les frais d'agent immobilier et de publicité, en plus de l'impôt sur le gain en capital diminueront votre profit. Le gain en capital est le profit que vous retirez lors d'une revente; soit la différence entre le prix de ventes, net des ses coûts (agent immobilier et publicité), moins le prix d'achat incluant ses coûts (notaires, taxes, inspection) et les dépenses en amélioration des immobilisations. Normalement la moitié du taux sur le revenu est appliqué sur le gain en capital. Il est possible par contre d'être exonéré de cet impôt en habitant la propriété.

Rendement sur investissement des projets de rénovations

Nous avons affaire ici à un projet d'investissement où on débourse un montant afin d'en récupérer un plus élevé. Le montant investi est le total des investissements et des dépenses énumérés ci-haut et le montant récupéré est le profit net sur vente. Dans la quête d'un bénéfice créé par des rénovations domiciliaires, on espère revendre rapidement la maison afin de minimiser les coûts en intérêt et dépenses mensuelles.

Pour vérifier s'il s'agit d'un bon investissement, on se doit de mettre en parallèle les dépenses totales avec le profit sur vente en fonction des délais. En annualisant le taux de rendement, on découvre ce que votre investissement a réellement rapporté et on peut ainsi comparer son rendement avec d'autres opportunités d'investissements.

Prenons exemple d'une dépense total de $200 000,00 avec un profit net sur vente de $250 000,00. Si tout le procédé a pris 24 mois, le taux de rendement annuel effectif est de 11,8%, soit un bon rendement. Si cette vente s'est effectuée en 12 mois, on parle d'un rendement annuel effectif de 25%, ce qui s'avère être un investissement très intéressant, et en 6 mois, 56,3%, une performance exceptionnelle.

Il est important de prendre en considération le temps et l'effort que vous croyez déployer dans la gestion du projet. Un taux de près de 10% est intéressant si on considère que vous n'avez pas trop fait d'effort. Par contre, si vous avez dû consacrer plusieurs heures par semaine, le 10% devrait inclure votre salaire, ce qui vient nécessairement réduire le taux de rendement de votre investissement.

Il s'agit d'un secteur d'activité où on fait sa place en réduisant les dépenses et en rénovant des éléments clés (cuisine, salle de bain, plancher ou fenêtres par exemple). Pour cette raison on retrouve beaucoup d'agent immobilier, d'expert en rénovation et des compagnies dans de tels projets.

Les agents immobiliers épargnent en frais de transaction, les professionnels réduisent les coûts de rénovations et les compagnies sauvent sur les impôts en déclarant les dépenses courantes dans leurs États financiers. La recette gagnante serait de réunir ces trois avantages dans une seule organisation.

Utilisation du calculateur « house flipping »

Avant de se lancer dans des projets de rénovations en vue de faire un bénéfice, ce calculateur vous aidera à juger son potentiel. En indiquant le prix de vente que vous croyez obtenir et les dépenses, le calculateur vous donne le bénéfice net que vous allez encaisser et le taux de rendement de votre investissement. Demeurez toujours réaliste dans le prix de vente, car le taux d'appréciation annuel moyen tourne autour de 2% et 3%. Ce calculateur est la première étape à entamer avant d'acheter la propriété.

 

Essayez le calculateur Rénover une maison pour revendre; calculez votre profit net >

 
 
 
 
Les nombres sont arrondis à deux décimales dans nos calculateurs (ou simulateurs) et tableaux.
Les mêmes calculs effectués dans une feuille de calcul Excel ou une calculatrice pourraient différer légèrement.

Faire un lien vers notre site | Liens | Politique de confidentialité | Avertissement | Remerciements | Youtube | RSS
Visitez Crédit Finance + pour apprendre en ligne comment améliorer vos finances! Bienvenue aux visiteurs du Québec (Canada) et de la France.
Copyright 2008-2019 creditfinanceplus.com. Tous droits réservés.