AMÉLIOREZ VOS FINANCES
 
Vous êtes ici: Articles Finance > Impôts et taxes > Canada > Différencier les économies d'impôts entre le REER et le CELI au Canada

Différencier les économies d'impôts entre le REER et le CELI au Canada

Différencier les économies d'impôts entre le REER et le CELI au Canada Le Régime enregistré d'épargne-retraite (REER) et le Compte d'épargne libre d'impôt (CELI) sont deux programmes qui permettent d'épargner de l'argent à l'abri de l'impôt. Leurs économies d'impôt, cependant, ne s'effectuent pas de manière identique, et il existe une différence significative entre les deux. Nous allons donc faire une rapide comparaison pour bien comprendre leurs différences et ainsi vous aider à choisir le meilleur des deux programmes selon vos besoins.

Régime enregistré d'épargne-retraite

Tout d'abord, le REER est déductible d'impôt, signifiant que vous pouvez investir vos revenus bruts directement dans ce programme. Plusieurs employeurs le font à la source, où un pourcentage est directement déduit de votre salaire brut périodique (hebdomadaire, bimensuel ou mensuelle), une manière intelligente d'épargner des fonds sans trop vous en apercevoir. L'autre avantage d'être déductible, c'est que votre revenu imposable devient la différence entre votre revenu brut et les contributions REER. Il permet donc de diminuer le revenu imposable, et conséquemment réduire les impôts.

Tous les revenus générés par les investissements du REER sont à l'abri de l'impôt. C'est donc un moyen efficace de minimiser les efforts d'épargne pour la retraite, car non seulement il est plus facile de placer un plus grand montant en l'effectuant directement du revenu brut, mais les revenus générés ne seront pas taxés, donc plus importants, et vos impôts seront moins élevés.

Les revenus d'investissement cumulés dans ce programme ne seront en effet pas taxés,, mais si vous voulez retirer une partie ou la totalité du montant, ce dernier deviendra imposable. Il ne s'agit donc pas d'un compte où on peut retirer à volonté sans conséquence fiscale, il est plutôt destiné pour une épargne à long terme.

Exceptionnellement, une partie de vos REER peut être retirée sans imposition pour financer des études ou l'achat d'une première résidence. Vous pouvez en effet éviter de payer de l'impôt sur le retrait d'un REER en l'insérant dans un régime d'accession à la propriété (RAP), même que cette transaction possède son verbe : « RAPer ». RAPer est accessible s'il s'agit d'une propriété que vous voulez acquérir si vous n'êtes pas déjà propriétaire (et n'avez pas été dans les quatre années précédentes).

Compte d'épargne libre d'impôt

Le CELI pour sa part est non déductible d'impôt, donc le montant que vous mettez de côté dans ce programme est net d'impôt et non directement pris du salaire brut. Comme les REER, les revenus d'investissement que vous tirez de ce programme sont à l'abri de l'impôt, mais vous pouvez aussi y retirer de l'argent sans payer quoique ce soit au gouvernement. D'autre part, dans l'éventualité d'un décès, la totalité du CELI peut être transférable au conjoint sans imposition, ce qui n'est pas tout à fait le cas avec le REER.

La liberté de retrait associée au CELI fait en sorte qu'on peut tirer avantage de ce programme pour d'autres projets que la retraite. Entre autres, il peut être utilisé pour démarrer une entreprise, rénover une maison, acheter un véhicule, ou pour planifier tout autre achat ou projet à coût substantiel. Bref, il n'y a pas de raison de ne pas exploiter le CELI lorsqu'on veut investir à court ou moyen terme.

Il existe une limite à cotiser dans le REER et le CELI. Après tout, on ne peut éternellement s'enrichir sans avoir une visite du gouvernement. Dans ce cas, rien n'empêche d'utiliser les deux programmes pour se compléter et ainsi maximiser les économies d'impôt. Lorsque la limite de cotisation est atteinte d'un côté, on peut toujours continuer à investir dans l'autre programme.

On voit donc les avantages de l'un par rapport à l'autre du point de vue fiscal. Le REER est un bon outil pour investir dans une retraite à long terme avec minimum d'effort, de même que pour le financement des études ou l'achat d'une maison avec le RAP, alors que le CELI peut servir à accumuler des fonds pour plusieurs autres projets ambitieux à court ou moyen terme. On économise de l'impôt avec les deux, mais différemment, il est donc important de bien les distinguer quand on s'apprête à investir dans l'un ou l'autre.

 
 
 
Faire un lien vers notre site | Liens | Politique de confidentialité | Avertissement | Remerciements | Youtube | RSS
Visitez Crédit Finance + pour apprendre en ligne comment améliorer vos finances! Bienvenue aux visiteurs du Québec (Canada) et de la France.
Copyright 2008-2019 creditfinanceplus.com. Tous droits réservés.