AMÉLIOREZ VOS FINANCES
 
Vous êtes ici: Articles Finance > Hypothèque et crédit immobilier > Choisir entre une hypothèque à court terme ou à long terme

Choisir entre une hypothèque à court terme ou à long terme

Hypothèque à court terme ou à long terme Lors de l'ouverture d'un prêt hypothécaire, quel terme devrait-on choisir, un court terme ou un long terme ? Le terme est la durée du prêt après laquelle l'emprunteur est amené à renouveler les clauses de son prêt hypothécaire, si la balance n'est pas payée au complet. Il s'étale normalement entre 6 mois et 25 ans, et plus le terme est long, plus le taux d'intérêt augmente. Il est préférable de considérer le profil de l'emprunteur pour déterminer le choix du terme, et ce, en fonction de sa vision de l'avenir et de son budget. Mais voyons les différents aspects qui les séparent.

Hypothèque à long terme

Une hypothèque avec un terme de 3 ans et plus est considérée comme un prêt hypothécaire à long terme. Son taux d'intérêt est généralement plus élevé que le court terme, mais en retour il sécurise l'emprunteur en fixant les paiements et le taux d'intérêt pour une bonne période de temps . Si les taux sont présentement raisonnables et que l'emprunteur possède un budget serré, l'idéal est d'opter pour le long terme afin d'éviter tout imprévu. Si les taux augmentent au cours du terme, cette option lui aura donné raison.

Hypothèque à court terme

L'hypothèque à court terme est de moins de 3 ans et possède un taux d'intérêt généralement moins élevé. L'emprunteur qui choisit ce terme veut garder ses options ouvertes à court terme et espère que les taux auront baissé au moment du renouvellement. L'emprunteur ne craint pas une certaine instabilité en échange d'intérêts plus bas, il doit donc avoir un budget plus flexible.

Hypothèque à très long terme

Certaines banques poussent à l'extrême la quête des petits paiements mensuels et offrent des termes de 40 à 50 ans. Mettons ces termes en perspectives. Une personne de 25 ans qui signe un prêt hypothécaire de 40 ou 50 ans exécutera son paiement final à 65 ou 75 ans, un âge où on devrait s'être débarrassé depuis longtemps du fardeau hypothécaire.

Le total des intérêts payés avec un tel terme atteint des sommets inégalés. Par exemple, calculons une hypothèque de $200 000,00 à un taux de 6,75%, et passons d'un terme de 30 à 50 ans à un taux de 7%. Les paiements mensuels passent de $1 297,00 à $1 203,00 et la somme total des intérêts de $266 992,00 à $522 028,00. Pour une baisse de paiements de seulement $94,00 par mois, on paie environ $255 000,00 de plus en intérêt total, ce qui est vraiment démesuré et défavorable.

Impact du terme sur les intérêts

Bien que l'exemple précédant soit extrême, il démontre plusieurs choses. D'une part, à taux d'intérêt égal, plus un terme est long, plus on finit par payer des intérêts. D'autre part, sur le marché, le taux d'intérêt est plus élevé sur les prêts à long terme, ce qui augmente encore davantage les intérêts totaux payés en fin d'hypothèque.

Nous pouvons donc réduire les intérêts payés totaux au cours d'un prêt hypothécaire en jouant sur deux fronts, soit en choisissant un terme plus court et en augmentant les paiements mensuels. Déjà, avec un taux d'intérêt plus bas, on augmente les versements sur la portion capitale, et si on grossit en plus le paiement mensuel, on amortit le prêt sur une plus courte période. Vous terminerez ainsi le prêt plus tôt et vous aurez la possibilité après coup d'investir ces versements mensuels ailleurs.

Quel prêt hypothécaire choisir ?

En résumé, il est généralement préférable, si le budget le permet, de choisir un prêt court terme et essayer d'élever les paiements mensuels pour profiter du taux plus bas. La combinaison d'un taux d'intérêt plus faible et d'un paiement mensuel élevé vous permettra d'avoir un plus grand versement sur la portion capital. Cette approche vous aidera à payer moins d'intérêts sur votre prêt et à terminer votre hypothèque plus rapidement.

Si vous hésitez de payer des mensualités élevées sur votre maison, il ne faut pas oublier qu'un paiement en capital immobilier est un investissement. La propriété résidentielle gagne en valeur et vous aurez un retour positif sur votre investissement. De plus, en cas de difficultés financières, vous avez toujours la possibilité de convertir votre hypothèque en marge de crédit hypothécaire et réemprunter le capital déjà payé. Tenter de réduire les paiements en allongeant le terme dans le but d'investir ces économies mensuelles ailleurs est une option risquée, qui doit être bien calculée. De plus, l'emprunteur est pris avec une hypothèque pour une longue période de temps, ce qui l'amène à payer plus d'intérêts à la fin, une situation que nous cherchons tous à éviter.

 
 
 
Faire un lien vers notre site | Liens | Politique de confidentialité | Avertissement | Remerciements | Youtube | RSS
Visitez Crédit Finance + pour apprendre en ligne comment améliorer vos finances! Bienvenue aux visiteurs du Québec (Canada) et de la France.
Copyright 2008-2019 creditfinanceplus.com. Tous droits réservés.