AMÉLIOREZ VOS FINANCES
 
Vous êtes ici: Articles Finance > Prêts > Demande de prêt consommateur: 5 critères importants pour les banques

Demande de prêt consommateur: 5 critères importants pour les banques

Demande de prêt consommateur: 5 critères importants pour les banques

5 critères en ordre d'importance que les banques analysent lors d'une demande de prêt consommateur

Il existe plusieurs critères d'acceptation lorsqu'un particulier fait une demande de prêt consommateur auprès d'une banque ou d'une autre institution financière. Les prêteurs se basent sur plusieurs points pour accepter, refuser ou encore accepter "sous condition" la demande. Voici la liste des 5 critères en ordre d'importance sur lesquels les banques se basent pour prendre leur décision lors d'une demande de crédit consommateur :

  1. Crédit personnel

    Le crédit personnel, telle la cote de crédit FICO beacon, est le critère par importance numéro un. On entend par crédit personnel les habitudes de paiements de l'appliquant aves ses créditeurs actuels et précédents. Ce rapport représente pour la compagnie prêteuse une projection du comportement que la personne aura avec son futur prêt.

    Bien que le passé ne soit pas garant de l'avenir, celui qui a fait ses preuves avec ses anciens créanciers aura plus de chance de se faire accepter pour de nouveaux prêts. Dans le cas contraire, un mauvais rapport de crédit, incluant des collections, retards sévères ou faillites est souvent synonyme de problème futur, ce qui bloque immédiatement l'étude du dossier.

  2. Stabilité

    Il s'agit du temps que la personne a pris pour s'établir dans la société.

    1. Temps à l'emploi
      Le premier aspect de la stabilité est le temps à l'emploi. Plus une personne compte des années à un même emploi, mieux elle est installée dans le milieu professionnel et moins elle a de chance de se retrouver sans emploi. Dans le monde du crédit, l'emploi est synonyme d'entrée d'argent, et il s'agit de la source de revenu principale pour payer les dettes. La perte d'emploi se traduit souvent par une éventuelle incapacité de payer les dettes à temps, donc d'un risque de défaut. Les paiements réguliers effectués à temps sont mieux assurés quand la personne est stable à son emploi actuel.

    2. Temps à la présente adresse
      Le temps à la présente adresse est l'un des aspects les plus négligés et méconnus des demandeurs. Plusieurs statistiques et analyses pourtant le démontrent : une personne habitant depuis peu de temps à une adresse a de plus grande chance de quitter son logement et de ne pas honorer ses dettes. Dans le cas contraire, le fait d'habiter à la même adresse depuis longtemps améliorent les chances d'obtenir du crédit. Cet aspect pèse considérablement dans la décision finale.

    3. Statut de propriétaire / locataire
      Le statut de propriétaire ou locataire entre également en jeu. De toute évidence, une personne propriétaire d'un logement a de plus grandes responsabilités et ses chances de déménagements sont bien moins importantes, contrairement aux locataires. être propriétaire est un plus définitif en terme de stabilité.

  3. Ratio d'endettement

    Le ratio d'endettement est le ratio entre les paiements mensuels des dettes, incluant le nouveau prêt, et le revenu mensuel brut. La limite diffère selon les banques et le type de crédit, mais habituellement la limite acceptable de l'endettement se tient entre 35% et 50%. Le niveau d'acceptabilité du ratio dépend surtout des deux critères précédant (crédit personnel et stabilité), mais un niveau trop élevé peut bloquer l'attribution d'un prêt peu importe les deux premiers critères.

  4. Valeur nette

    La valeur nette est l'équité d'un individu, soit ses actifs moins ses dettes personnels. Les actifs que les banques prennent en considération sont la valeur marchande vérifiée des actifs immobiliers et une partie des actifs mobiliers (placements), soit de 50% à 80% de leur valeur. Le pourcentage attribué à la valeur des investissements varie selon leur niveau de risque. Très rarement les véhicules sont compris dans les actifs car ils ne cessent de se dévaluer.

    La grande proportion des actifs sont habituellement les biens immobiliers. Ceux-ci pourtant s'avèrent être les moins liquides; vendre sa maison pour payer ses dettes est vraiment le dernier recours. Pour ce, la décision ne peut pas être basée sur la valeur nette avant les trois premiers critères. Il s'agit plutôt d'un indicateur de la profondeur financière qu'un individu possède.

    Si la personne a une bonne équité sur ses logements, cela pèsera lors de la demande de prêt. Non pas nécessairement parce que les actifs immobiliers peuvent être inclus en tant que garantie, mais quelqu'un possédant une bonne équité a toujours la possibilité d'aller chercher de l'endettement supplémentaire sur son hypothèque, et ainsi honorer ses obligations.

  5. Statut professionnel et personnel

    1. Profil professionnel
      La profession importe dans l'application d'un prêt. Les médecins, avocats, ingénieurs et autres professionnels seront mieux perçus que les travailleurs autonomes, dont le travail est un peu plus imprévisible, ou encore de celui des cols bleus, où il est difficile pour eux de se retourner si l'emploi est perdu.

    2. Profil personnel
      L'âge de l'appliquant est un aspect qui entre en jeu, bien que ce critère soit vu comme discriminatoire, les prêteurs vont le prendre en considération. En dessous de 30 ans, les chances de faire défaut sont plus grandes qu'au-delà de 50 ans, qui est considéré comme le meilleur âge. 20 ans et moins est l'âge le plus risqué.

Ces données viennent décider du taux d'intérêt ou des biens qui seront pris en garantie. Dans le cas de prêt personnel, de marge de crédit ou autre prêt qui se base uniquement sur l'individu, le taux ou la prise de garantie fluctuent en fonction de la réponse des 5 points que nous venons de voir. Dans le cas de carte de crédit, les critères seront moins exigeants À cause du taux d'intérêt déjà élevé. Il en est de même pour une hypothèque ou un financement de véhicule, où le bien en garantie apaise la sévérité des critères.

De manière générale, les banques recherchent la constance des paiements sur la dette, donc l'assurance d'un bon cash flow vers eux. Plus l'importance des points diminuent, plus les critères reflètent une assurance moins immédiate d'entrée d'argent. Si on interprète leur analyse en fonction du cash flow, les banques cherchent d'abord la fiabilité du payeur, par la suite la régularité des paiements, puis la facilité de l'emprunteur d'effectuer les paiements, et en dernier, la capacité pour la banque de chercher les paiements manquants en cas de défaut. Un critère insatisfaisant va annuller l'étude des critères suivants et bloquer l'évaluation du dossier.

 
 
 
Faire un lien vers notre site | Liens | Politique de confidentialité | Avertissement | Remerciements | Youtube | RSS
Visitez Crédit Finance + pour apprendre en ligne comment améliorer vos finances! Bienvenue aux visiteurs du Québec (Canada) et de la France.
Copyright 2008-2019 creditfinanceplus.com. Tous droits réservés.