AMÉLIOREZ VOS FINANCES
 
Vous êtes ici: Simulations et Calculs Financiers > Achat et location de voiture > Intro pour "Acheter ou louer une voiture (véhicule) ?"

Intro pour "Acheter ou louer une voiture (véhicule) ?"

 

Essayez le calculateur Acheter ou louer une voiture (véhicule) ? >

 

L'acquisition d'un véhicule

Financer ou louer une voiture ? Lorsque nous faisons l'acquisition d'une voiture, d'un camion ou de tout autre véhicule, on se demande souvent qu'est ce qui coûte le moins cher entre la location et le financement. Le financement fonctionne comme une hypothèque; le financé effectue des paiements sur le véhicule jusqu'à ce que la balance atteigne $0,00, et le véhicule lui appartient en fin de terme. Pour ce qui est de la location à long terme, on effectue des paiements pour le temps de son utilisation. À la fin du bail, la voiture ne nous appartient pas mais on a une option d'achat. L'option d'achat est établit et identifié au départ en tant que la valeur résiduelle. Celui qui signe le contrat paie au cours du terme l'équivalent du montant financé moins la valeur résiduelle, plus les autres coûts qui s'y rattachent.

Plusieurs dirons que la location est plus avantageuse car les paiements sont plus petits. Également, le bail nous permet de nous distancer des responsabilités reliées à être propriétaire d'un véhicule, ce qui est un avantage considérant que l'acquisition d'une voiture n'est pas un investissement. En effet, tous les véhicules se dévaluent dans le temps, donc si on se procure un actif qui se dévalue, il ne s'agit plus d'un investissement.

Par contre, le discourt est autre si on se sert du véhicule à des fins commerciales, comme les compagnies de transport, de déménagement, de livraison, de courrier, de taxi, etc. L'acquisition d'un véhicule est nécessaire pour créer des revenus, donc il s'agit dans ce cas d'un investissement. Les commerces optent normalement pour la location afin d'obtenir des paiements mensuelles moins élevés et augmenter leurs bénéfices, mais une analyse plus approfondie ne donne pas toujours raison à la location. Leurs taux d'intérêts appliqués sont normalement plus élevés et certains contrats peuvent responsabiliser le locataire à la dépréciation du véhicule, ce qui peut devenir un coût assommoir en fin de terme.

La différence entre le bail ouvert et le bail fermé

Il faut prendre en considération qu'il existe deux sortes de location à long terme : le bail ouvert et le bail fermé.

Les commerces s'engagent normalement dans un bail ouvert, car c'est souvent tout ce qu'ils peuvent aller chercher puisque le locateur (celui qui prête le véhicule) cherche à se protéger contre tout abus. Le bail ouvert responsabilise le locataire (celui qui emprunte le véhicule) à la valeur résiduelle inscrite sur le contrat. Cela signifie que le locataire doit s'assurer que le véhicule valle bien l'option d'achat en fin du terme. Si ce n'est pas le cas, il paie la différence entre la valeur du véhicule et l'option d'achat. Par exemple, si le locataire abuse de l'utilisation du véhicule et qu'à la fin du terme, le véhicule vaut $10 000,00 au lieu de $25 000,00 indiqué sur le contrat comme valeur résiduelle, le locataire doit payer le $15 000,00 de perte. Donc, le bail ouvert lie le locataire à la dévaluation du véhicule, ce qui empêche l'utilisateur de négliger le véhicule.

Les consommateurs qui sont engagés dans un bail ouvert sont normalement responsables que d'une partie de la valeur résiduelle et non de la valeur au complet. Dépendamment de la région, la portion peut varier selon les lois. Si nous revenons sur le dernier exemple, et considérant que dans un bail ouvert le consommateur est responsable de 20% de la valeur résiduelle, le locataire devra débourser $5 000,00 à la fin du terme, soit 20% de $25 000,00 au lieu du $15 000,00.

Dans le cas d'un bail fermé, le locataire n'est pas responsable de la valeur résiduelle, mais il doit respecter un certain kilométrage et l'entretien habituel. C'est une transaction qui normalement s'applique pour les consommateurs. Si le locataire reste à l'intérieur du kilométrage établie au cours du terme et effectue les tâches d'entretiens habituelles, le locateur garantie la valeur résiduelle et le locataire n'est pas responsable de la dépréciation. En prenant le même exemple, si un véhicule vaut $10 000,00 à la fin du terme au lieu de $25 000,00 comme valeur résiduelle indiquée sur le contrat de bail fermé, et que l'utilisateur n'a pas dépassé les kilométrages préétablis ou négligé l'entretien, le locataire ne paie aucune perte. L'utilisateur n'a qu'à refuser d'exercer son option d'achat et ramener le véhicule au concessionnaire. Par contre, s'il dépasse le kilométrage ou néglige l'entretien, il doit payer des frais supplémentaires.

Minimiser les coûts dans l'acquisition d'un véhicule

L'objectif dans l'acquisition d'automobiles, de camions ou de tout autre genre de véhicules est de minimiser la perte qu'une telle transaction puisse amener. Il est certain que lorsque l'on isole la transaction et que l'on considère que nous déboursons de l'argent sur un actif qui se dévalue, on ne peut faire que des pertes, mais on peut toujours les limiter. Il est donc avantageux de comparer les deux options et Évaluer leurs coûts.

Les deux coûts qui créent une différence entre le financement et la location sont les taux d'intérêts et les taxes. Il y a toujours un moyen de réduire les taxes et les intérêts pour le prêt et le bail avec une mise de fond, un échange et une valeur résiduelle. Par contre, ils réagissent différemment aux fluctuations.

Un autre aspect qui est important de signaler est que dans le cas d'une location, le plus petit paiement nous permet d'économiser sur le loyer. Cette économie peut être investie à tous les mois. Nous pouvons de cette façon cumuler un montant d'argent dans le but de payer la valeur résiduelle en fin de terme. Les gains en intérêts des investissements mensuels s'accumulent tout au long du terme de pair avec les économies sur le loyer, et ils viennent réduire l'effort de paiement sur la valeur résiduelle.

Le principe de cette tactique est de dévier une portion du paiement qui s'applique sur un actif qui se dévalue pour l'appliquer vers des actifs qui s'apprécient. De cette façon, il est possible de réduire le coût de l'achat d'un véhicule grâce aux gains en intérêt d'un investissement, et cela, avec le même montant mensuel qui est déboursé pour l'achat.

Le calculateur des coûts pour location et financement de voiture

Le calculateur vous aide à évaluer vos deux options. Vous inscrivez les montants relatifs à votre future transaction et le calculateur vous indique les paiements mensuels ainsi que les autres coûts qui en découlent. Il compare le montant total des taxes et intérêts déboursés pour la location et le financement, et il calcule le coût total de votre transaction en considérant les économies investies au départ et ceux faites à tous les mois. Afin d'inclure toutes les variables, les gains en intérêt des investissements mensuels viennent soustraire le coût total de la transaction.

Également, le calculateur évalue si la mise de fonds et l'échange sur le véhicule sont la meilleure option. Comment ? En comparant les taxes et intérêts sauvés avec la mise de fonds et l'échange, par rapport aux gains en intérêts que l'ont aurait pu générer si on avait décidé d'investir ce montant à la place. Étant donné que plusieurs d'entre nous ont besoin d'une voiture, il s'agit d'un excellent outil pour optimiser vos finances.

Tableau des scénarios pour la location et le financement

Le tableau compare différents scénarios possibles dans une acquisition de véhicule, en se basant sur les données entrées dans le calculateur. Il comporte 6 colonnes et 3 scénarios et le but est de comparer les différents coûts des scénarios pour le financement et la location.

1er scénario : Location et financement excluant mise de fonds et échange
Le tableau démontre la location et le financement en enlevant la mise de fonds et l'échange de la transaction. Le but est de démontrer l'argent sauvé en taxes et en intérêts avec la mise de fonds et l'échange.

2e scénario : Location et financement excluant investissement
Le tableau compare la location et le financement avec la mise de fonds et l'échange, mais exclu les gains des investissements faîtes en parallèle.

3e scénario : Location et financement incluant investissements
Le tableau compare la location et le financement incluant les investissements faîtes en parallèle. Les intérêts gagnés avec vos investissements viennent se soustraire au coût d'acquisition du véhicule. Par exemple, si vous avez réussit à chercher $3 000,00 en gain d'intérêt au cours du terme pour acheter la voiture à la valeur résiduelle, vous devriez débourser $3 000,00 de moins pour acquérir le véhicule en fin de terme.

N.B. : Pour ce qui est des montants investis au départ, le 3ème scénario ne prend pas en considération l'effort de déboursement. Par exemple, si vous investissez $10 000,00 au lieu de l'appliquer comme mise de fond, vous devez effectuer des versements plus élevés pour les paiements mensuels, les taxes et les intérêts, et ce, en plus du $10 000,00 investis ailleurs. Par contre, en fin de terme, on récupère l'investissement contrairement à une mise de fonds ou un échange qui s'amortie et se perd dans les paiements mensuels. Pour cette raison, l'investissement n'est pas considéré comme un coût. Le 3ème scénario considère uniquement les gains en intérêts d'un investissement de départ qui viennent réduire le coût d'acquisition.

 

Essayez le calculateur Acheter ou louer une voiture (véhicule) ? >

 
 
 
 
Les nombres sont arrondis à deux décimales dans nos calculateurs (ou simulateurs) et tableaux.
Les mêmes calculs effectués dans une feuille de calcul Excel ou une calculatrice pourraient différer légèrement.

Faire un lien vers notre site | Liens | Politique de confidentialité | Avertissement | Remerciements | Youtube | RSS
Visitez Crédit Finance + pour apprendre en ligne comment améliorer vos finances! Bienvenue aux visiteurs du Québec (Canada) et de la France.
Copyright 2008-2019 creditfinanceplus.com. Tous droits réservés.